Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

Communiqué des JRCF sur les commémorations du 8 mai

Le 8 mai 1945 (le 9 pour l'URSS et les peuples de l'Est de l'Europe), il y a 73 ans, défaite par la contre-offensive victorieuse de l'armée Rouge qui débuta à Stalingrad, l'Allemagne nazi capitulait sans conditions face aux forces Alliés, après 12 ans de terreur fasciste, dont 6 années de guerre, d'impérialisme et d'horreur exterminatrice.

 

Jusqu'à la chute de l'URSS et du camp anti-impérialiste mondial dans les années 90, les fascistes et réactionnaires de tout poil, dans nos pays, étaient cantonnés dans les caves et rasaient les murs. Mais le «modèle des démocraties libérales» et son bras armé l'OTAN, victorieux de la guerre froide et si prompt à se réclamer de l'anti-fascisme, leur a permit de revenir sur le devant de la scène pour servir encore une fois les intérêts du Capital, c'est à dire de l'Union Européenne et du grand patronat, en effrayant les peuples par tous les plus ignobles procédés possibles.

 

Le résultat, c'est le sous-continent européen une nouvelle fois gangrèné par la prise du pouvoir, ou d'une part du pouvoir, par les réactionnaires les plus fascisants, que ce soit en Pologne, en Hongrie, en Allemagne, aux Pays-Bas, ou en Autriche.

Mais ce serait dédaigner le processus de fascisation que subit aussi l'Italie, l'Espagne et également la France que de ne pas les citer. Comment est il encore possible de s'occulter cette fascisation du pouvoir dans notre pays alors que la répressions anti-syndicale se fait de plus en plus dur, que l'on sur-arme la police, que l'on intègre le principe d'état d'urgence à la Constitution, que l'on fait fi du moindre aspect démocratique qui pourrait remmettre en cause ce pouvoir, que l'on pourchasse le moindre enfant migrant et que l'on condamne pour «délit de solidarité» ?

Les étudiants français en lutte, il y a peu, ont eu le plaisir de se confronter à des bandes de nervis d'extrême-droites prêts à se ranger derrière le pouvoir macronien pour se faire quelques «gauchistes».

 

En vérité, les forces fascisantes et réactionnaires, aujourd'hui comme hier, sont encore à l'oeuvre pour museler les peuples et les travailleurs et leur interdire toute perspective de sortie du capitalisme destructeur.

 

Face à cette menace, il est toujours aussi urgent de reconstruire un véritable parti au service des travailleurs et de notre peuple, un parti réellement communiste, défendant nos intérêts de classe et l'indépendance de la France face à l'UE de plus en plus fascisante.
Oui, avec l’Union Européenne du Capital, il est toujours fécond le ventre de la bête immonde !

Communiqué des JRCF sur les commémorations du 8 mai
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article