Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

LYCÉENS, PROFS, SALARIES… TOUS ENSEMBLE CONTRE LA COVID19, MACRON, LE MEDEF ET L’UE ! (Communiqué des JRCF)

LYCÉENS, PROFS, SALARIES…  TOUS ENSEMBLE CONTRE LA COVID19, MACRON, LE MEDEF ET L’UE ! (Communiqué des JRCF)

Face à l’irresponsabilité du gouvernement capitaliste Macron quant à sa gestion catastrophique de l’épidémie de la Covid19, et alors que des milliers de lycéens et d'enseignants protestaient ces derniers jours contre la désorganisation sanitaire générale qui affecte également les établissement scolaires, les JRCF et la commission luttes du PRCF, approuvés par la direction nationale du Pôle, apportent tout leur soutien au mouvement lycéen, à ses revendications, ainsi qu’au mouvement de grève des professeurs d’ores et déjà lancé.

Il est clair que la volonté gouvernementale de continuer à envoyer TOUS les élèves en classe, au mépris de leur santé et de celle de leurs proches, sans aucune organisation que ce soit (limiter le nombre d'élèves par classe, donner les moyens pour que les cours à distance puissent réellement être efficaces, ne plus agglutiner les élèves et les profs à la cantine, etc.) ne visait encore une fois qu’à plaider pour un « re-confinement » de façade durant lequel les parents pourraient continuer à aller travailler autant que possible puisque libérés de leurs enfants.
Mais ce n’est pas pour assurer prioritairement l’économie du pays que ces décisions ont été prises, mais bien pour que les énormes profits capitalistes des monopoles privés, et avant tout ceux du CAC40, tirés de l’économie et donc de la richesse produite par les travailleurs et travailleuses, puissent continuer à progresser malgré les mesures sanitaires mondiales.

Notre santé vaut plus que leurs profits !

Nous devons imposer à ce gouvernement l’application de véritables mesures de protection sanitaire, mais également d’un plan de combat pour en finir progressivement, comme en Chine populaire, au Vietnam ou à Cuba socialiste, avec cette épidémie qui tue plusieurs centaines de nos concitoyens par jour.

La jeunesse de France est aujourd’hui mise en danger d’infection pour assurer la bonne tenue des politiques régressives et répressives de Macron, du MEDEF qui ne jure que par le moins de protections sanitaires possible, et de l’UE, véritable machine à propager le virus grâce à son inviolable mondialisation capitaliste et sa chère « liberté de circulation des biens, des hommes, des services et des capitaux ».

Jeunes Françaises et Français, professeurs, soignants et autres salariés, tout en continuant de vous protéger contre l’épidémie, imposons à ce gouvernement, aux directeurs et directrices d’établissements, de services publics et d’entreprises, l’application de mesures sanitaires efficaces, concertées avec ceux et celles qui travaillent sur le terrain, c’est-à-dire avec VOUS, avec droit de veto pour les personnels. Rappelons que le télétravail n'est pas une option et alertons l'inspection du travail partout où les patrons, pour fausser la concurrence à leur profit quitte à mettre en danger les employés, continuent à privilégier le présentiel !

Exigeons la mise en place d'une stratégie sanitaire globale et performante, telle que celle qui a éradiqué le virus en Chine: tester massivement la population avec des tests fiables et rapides, isoler et traiter les personnes contaminées, cesser d'empêcher les médecins hospitaliers ou libéraux de traiter en leur âme et conscience avec les médicaments éprouvés disponibles, construire ex nihilo au moins un hôpital de crise par région pour que les hôpitaux existants, dont le nombre de lits doit être ré-augmenté, puissent traiter les affections non-Covid, maximiser le télétravail et fermer provisoirement les industries non vitales, cibler les confinements indispensables, refuser la dictature de Big Pharma et nationaliser Sanofi, embaucher et former en urgence des milliers de soignants indispensables, cesser de donner sans contrôle des milliards au grand patronat et interdire les licenciements et autres délocalisations, fermer ou filtrer provisoirement les frontières, y compris de l'UE, taxer sérieusement les capitalistes, actionnaires et autres richards qui continuent à s'enrichir en dormant alors que des millions de concitoyens plongent dans la misère, quand ce n'est pas dans la FAIM.

Il faudra aussi PASSER EN JUGEMENT tous les destructeurs de l'hôpital public, en particulier les ministres maastrichtien de la Santé successifs qui, depuis le traité de Maastricht (1992) et le plan Juppé-Notat de 1995, n'ont eu d'autre obsessions, qu'ils soient cartés LR, "socialistes" ou LREM, de "réduire les dépenses de santé" comme le commandait Bruxelles. Ces TRAITRES à l'intérêt national devront répondre tôt ou tard de leurs actes criminels devant un futur pouvoir des travailleurs, de même que les patrons de grands labos privés qui ont détruit la capacité de produire en France les médicaments et les équipements sanitaires indispensables !

Refusons également les lois liberticides qui prennent prétexte du terrorisme et de la crise sanitaire pour SUPPRIMER DE FAIT la liberté de tracter, de se réunir, de manifester, d'afficher, etc. Refusons l'ARNAQUE de ce gouvernement de TRICHEURS qui crie "pouce!" au mouvement populaire en alléguant la crise sanitaire et le terrorisme tout en précipitant les contre-réformes (lycée, baccalauréat, parcourspup, université, retraites, indemnités chômage), les euro-privatisations (EDF, SNCF, etc.), les délocalisations et autres plans sociaux (SANOFI, PSA, Renault...) et les fusions capitalistes (Véolia-Suez, PSA/Chrysler/Fiat, etc.) Contrairement aux états-majors syndicaux qui restent l'arme au pied ou qui applaudissent même, de Berger à Martinez en passant par Veyrier, l' "emprunt européen" Macron-Merkel fauteur de super-austérité, RÉSISTONS et construisons les convergences de lutte en DECONFINANT les combats purement sectoriels pour construire, sous des formes sanitairement responsables, le "tous ensemble en même temps" indispensable. 


Et finissons en enfin avec le premier fautif de l’expansion du virus : l’euro-mondialisation capitaliste et son avatar qu’est l’UE, cette machine à détruire nos hôpitaux (63 sommations enjoignant la France de réduire ses dépenses de santé ont été émises depuis Bruxelles entre 2011 et 2020 !). Une UE mortifère de laquelle il nous faut sortir si, clairement, nous ne voulons pas, par centaines de milliers, Y RESTER! 

Nos vies, notre pays, nos libertés, nos acquis sociaux et notre travail d’abord, pas leurs profits !


Pour les JRCF, Gilliatt De Staërck, responsable national des JRCF

Avec le soutien du PRCF :

Jo HERNANDEZ, Responsable commission Lutte,
Georges Gastaud et Fadi Kassem, secrétaires nationaux.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article