Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

75000 communistes fusillés ou la crasse des anticommunistes

Calomniez, il en restera toujours quelque chose.

Un « journaliste » des Grandes Gueules (terme qui peut prêter à sourire) a apostrophé le candidat du PCF aux Européennes, Ian Brossat, sur la soi-disant collaboration des communistes avec les nazis. Cela provoqua la juste réaction outrée du candidat qui rappela que dans la résistance, c’est plus de 75000 communistes qui furent fusillés.

On peut penser ce qu’on veut de Ian Brossat, mais on ne peut qu’approuver sa réaction.

Qu’a répondu le prétendu « journaliste » ?

Il a eu juste un rire, puis a affirmé que c’était De Gaulle qui avait sauvé le PC en 1945.

Ce bel élan de crasse anticommuniste n’est pas anodin, car il fait suite à des années de propagande, notamment dans les livres d’histoires. Vous savez, ceux où l’on dit que les nazis et les soviétiques sont tous les deux déclencheurs de la seconde guerre mondiale en tant que régimes « totalitaires ».  La preuve, ils ont signé le pacte germano-soviétique de 1939 !

Personne ne rappelant que c’est un pacte de non-agression et en aucun cas une alliance. Personne ne rappelant que cela fait suite à 10 ans de dialogue de sourds entre l’URSS et les occidentaux, la première souhaitant faire alliance contre Hitler alors que les seconds souhaitaient que l’Allemagne se tourne vers l’URSS afin de détruire le communisme. Rien non plus sur la trahison volontaire par les pays occidentaux de la Tchécoslovaquie, tandis que seule l’URSS a soutenu jusqu’au bout le pays. Rien non plus sur la tentative désespérée de l’URSS de jouer la carte de la sécurité collective contre le fascisme avec ces pays. Enfin, vous n’entendrez pas parler des tâcherons envoyé par les britanniques et les français pour négocier avec les soviétiques à la veille de l’attaque allemande contre la Pologne, qui en plus de n’avoir pas des statuts aussi haut que ministre, arrivèrent sans réponses aux principales revendications de l’URSS (la permission d’entrer sur le territoire polonais pour l’Armée rouge afin de contenir les nazis).

Tout cela est fort bien expliqué dans un article paru dans le dernier Etincelles (n°43), par une historienne qui est allé chercher dans les archives pour justifier ses dires, contrairement à ce « journaliste » qui a répondu à Ian Brossat.

N’en déplaise à certains, les communistes restent le fer de lance de la résistance en France et dans le monde.

 

Quentin-JRCF

 

http://jrcf.over-blog.org/article-reponse-a-michel-onfray-et-aux-anticommunistes-88702373.html

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article