Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

Pourquoi je ne voterai pas aux Européennes, par Quentin

Pourquoi je ne voterai pas aux Européennes, par Quentin

À quelques mois de glisser un bulletin dans l’urne, nous voyons déjà tous les partis, que ce soit LREM, les LR, la FI, le PCF et même… l’UPR, nous parler des futures élections européennes où chacun tente de se faire élire coûte que coûte.

Toutefois, ce jour-là je n’irai pas voter et je resterai sans doute chez moi à lire.

Pourquoi ?

Qui aime et soutient la construction européenne ? Qui la déteste et s’en méfie ? La première réponse c’est la bourgeoisie, la seconde c’est le prolétariat. Rappelons que plus de 70 % des ouvriers ont voté NON au traité constitutionnel européen (beaucoup aussi lors du traité de Maastricht) ; que l’abstention aux Européennes partout en Europe s’élève de 10 à 89 % (les pays ayant le plus de participation étant aussi ceux ayant le vote obligatoire) ; que le peuple ne se sent pas écouté, et que quand il vote mal on le fait revoter ou on se passe de ses services. À côté, la bourgeoisie sait que l’UE est un espace favorable au développement de son profit par directive sur les travailleurs détachés, libre-circulation des capitaux, délocalisations, privatisations interposées.

Ensuite, à quoi cela sert de voter pour le Parlement européen ?

À l’origine, celui-ci était non élu et servait de parlement croupion. Est-ce que cela a changé ? Il n’a toujours pas l’initiative des lois, seule la Commission l’a. Certes, il vote les lois, mais 1) le Parlement européen a jusqu’à maintenant voté tous les projets de la Commission et 2) il n’est pas le seul à disposer du pouvoir de voter les lois, le Conseil (regroupement des ministres des Etats membres) le possède aussi et peut bloquer un vote.

D’autre part, voter aux Européennes c’est approuver tacitement – et c’est ce que recherche Macron - cette Union, en participant à son alibi démocratique - c'est-à-dire le Parlement européen, censé idéalement représenter le "peuple européen"- dont on vient de voir qu’il ne peut rien faire.

Pour toutes ces raisons, je ne mettrai pas de bulletin dans l’urne. Je souhaite que le peuple retrouve sa souveraineté, dont monétaire, et cela ne pourra se faire dans l’UE.

Alors vive le Frexit progressiste ! Et vive l’abstention citoyenne !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article