Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

Situation en Turquie

 

http://img.over-blog-kiwi.com/300x300/0/58/11/12/201306/ob_546abe_2013-06-01t193312z-852475002-gm1e96209s601-rtrmad.JPG

 

Communiqué du PRCF 

Les Turcs viennent de remporter une victoire contre le gouvernement Erdogan, islamiste et allié de l'impérialisme.

Après trois jours de lutte et une répression policière d'une extrême brutalité, les flics déchaînés ont été retiré de la place et du parc où avaient lieu les affrontements à Istanbul.

Au départ l'étincelle fut la volonté du gouvernement islamo-impérialiste de détruire un parc, un des rares espaces verts de la ville, pour en faire un centre commercial (objectif par ailleurs maintenu par Erdogan).

 

Très vite les manifestations ont pris une tournure plus large, mettant en cause la politique générale du pouvoir, en particulier sa politique anti-sociale et son intervention en Syrie aux côtés des Djihadistes.

Les communistes ont pris une part importante dans ces manifs qui ce sont étendues dans tous le pays, on peut le voir dans les images des journaux télévisés où les bannières rouges frappées de la faucille et du marteau flottent dans les manifestations.

Nous saluons le courage des manifestants et cette première victoire.

 

Commission internationale du PRCF, le 3 juin 2013.

 

http://img.over-blog-kiwi.com/300x300/0/58/11/12/201306/ob_e497164618e4fcefc7bbd2856d6fe402_foto1-jpg.jpeg

 

Communiqué du Parti communiste de Turquie

La résistance au parc Taksim Gezi, qui se poursuit depuis plusieurs jours, s’est transformée en mouvement populaire ce 31 mai. Des centaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue à Istanbul et dans plusieurs régions de Turquie pour protester contre l’offensive inhumaine et délirante du gouvernement AKP.

Personne n’a le droit de tromper le peuple, d’essayer de tirer de fausses conclusions du déroulement des événements ou d’essayer de profiter de l’occasion pour en tirer des petites victoires politiques ou réaliser des démonstrations de force personnelles. Le mouvement historique et massif d’hier fut une éruption de colère populaire, qui est l’aboutissement de 11 ans de gouvernement AKP.Ces personnes qui partagent la même colère se retrouvent dans des tendances politiques différentes mais elles se retrouvent dans leur riposte commune contre le gouvernement.

Il ne s’agit pas d’un « printemps turc » comme les médias occidentaux aiment à le définir. Ce mouvement qui monte prend un caractère anti-impérialiste et laïque. Il est étroitement lié à l’opposition populaire à la politique belliciste du gouvernement en Syrie et à l’islamisation rampante de la vie publique. Ainsi, il diffère des autres soulèvements au Moyen-orient.

En dépit d’une brutalité policière sans limites et du manque de direction dans le mouvement, les manifestants ont soigneusement évité toute provocation. Depuis hier matin, plusieurs centaines de milliers de personnes défilent dans les rues sans crainte, parcourant en tout des milliers de kilomètres sans mener la moindre action qui puisse laisser un espace pour dénigrer cette résistance populaire légitime.

La terreur d’État qui s’est fait jour hier a fait plusieurs milliers de blessés et conduit à l’arrestation de centaines de manifestants. Cependant, cela n’a pas fait fléchir la résolution et la détermination populaire. Désormais, la riposte va bien au-delà du projet gouvernemental de construction d’un centre commercial à Gezi Parkı près de la place Taksim. Le gouvernement AKP porte l’entière responsabilité de l’escalade des événements. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a essayé de minimiser les protestations et il doit désormais être prêt à affronter une dure réalité : les gens n’ont plus peur de son gouvernement et ils veulent s’en débarrasser le plus vite possible.

Notre parti va maintenant proposer de nouvelles initiatives pour améliorer la coordination de la lutte contre ces plans illégitimes du gouvernement.

Le Parti communiste de Turquie appelle ses adhérents et sympathisants à se rassembler place Taskim à 15 h.

Nous appelons notre peuple à boycotter les médias dominants, qui ignorent, déforment les nouvelles des manifestations et minimisent systématiquement le nombre des manifestants. Les gens doivent soutenir les médias alternatifs, qui sont la véritable source d’information.

Maintenant que le peuple s’est soulevé, la fin de ce gouvernement cruel est proche !

Solidarité contre le fascisme !

A bas la dictature du capital !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article