Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

Répression policière

IL EST REVENU LE TEMPS DU MUGUET…  INTERDIT !

   Le PRCF appelle les démocrates à dénoncer l’intervention policière contre des vendeurs de muguet communistes qui, le 1er mai, osaient dire  « dégage ! » à Sarkozy et à son gouvernement ultra-réactionnaire !

Le matin du 1er mai des militants franchement communistes des Clayes-sous-bois (78) avaient décidé de vendre le muguet révolutionnaire , en arborant les couleurs rouge et tricolore du PRCF et ses mots d'ordre, en particulier celui que partagent plus de 60% des français, « Sarkozy dégage avec ton gouvernement ».
          Un commerçant du quartier en prend ombrage et... appelle la police : décidément, il y a toujours des « bons Français » ! Banal incident, on a déjà vu ça et en général ça se règle tranquillement puisque le Premier mai chacun propose le muguet où il veut selon le vieil usage républicain…

Et bien aujourd'hui non ! N'oublions pas que Sarko est roi et Guéant son grand vizir. La police « républicaine », qui nous explique habituellement qu’elle manque d’effectifs pour trouver les voleurs et répondre rapidement aux appels, accourt aussitôt ; elle exige des affreux bolcheviks de Claye le retrait des affiches portant nos mots d'ordre… Ces mots d’ordre que Sarkozy affirme soutenir… en Libye ou en Syrie, non pas en y vendant du muguet mais en y envoyant des bombes !

Bien sûr refus indigné de nos camarades qui, ce faisant, défendent la liberté d’expression de tous. Alors la « force publique » passe à l'assaut,

L’affiche du PRCF est enlevée « manu militari » par les agents, et une  militante est arrêtée et emmenée au commissariat de Versailles  avec menace de LUI METTRE LES MENOTTES si elle continue de protester..

Quand le PRCF ne cesse de dénoncer la fascisation de notre pays, menée par ceux qui détruisent tous les acquis de la Révolution française et du CNR au nom de l’Europe atlantique et du profit capitaliste, nous n'inventons rien ! Nous voilà revenus aux pires années de la guerre froide,  quand l’anticommunisme inspirait quotidiennement la répression.

Certains qui se disent « marxistes léninistes » continuent de nier la fascisation du régime, cette évidence, et pourtant c'est la deuxième fois que le PRCF est visé par la police puisque le meeting communiste unitaire du 12 décembre 2010 (avec l’URCF et le RCC) a vu aussi l'intrusion des forces de « l'ordre ». Décidément, elle est triste la Sarkozie de MM. Hortefeux et Guéant, qui écrasent les libertés plus efficacement qu’ils n’arrêtent les malfrats.

Nos camarades des Yvelines restés sur place n'ont pas baissé les bras, au contraire ! Sur le muguet de l'avenir ils ont fait flotter le drapeau rouge frappé de la faucille et du marteau et bordé de tricolore du PRCF.

Observons avec tristesse que les membres du PC-PGE, voisins de la table du PRCF, n’ont pas eu un mot de soutien pour nos camarades face aux agissements liberticides de la police. En revanche, la population travailleuse des Clayes-sous-bois est venue nombreuse acheter le muguet « franchement communiste » jusqu'à épuisement des réserves en marquant une solidarité chaleureuse à nos camarades restés fermes et dignes. Le coup bas policier s'est transformé en un succès populaire du PRCF !

La direction nationale du PRCF félicite les camarades de l’ARC 78 et réaffirme sa volonté de lutte pour une France débarrassée de la gangrène fascisante qui accompagne la destruction « européenne » de la nation ; elle appelle les communistes, les républicains à résister ensemble en mettant en avant les principes plus que jamais actuels du Conseil National de la Résistance. Protestons auprès du ministère de l’intérieur contre ces agissements policiers anticommunistes et liberticides des forces de M. Guéant, et surtout, à dire avec nous « dégage ! » sans se laisser intimider aux forces illégitimes du grand capital qui détruisent nos libertés, ainsi qu’aux policiers versaillais auxquels il est grand temps que tous ensemble nous répondions:

 « tout ça n’empêche pas Nicolas, qu’la Commun’ n’est pas morte » !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article