Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

Liberté pour Aurore Martin ! Communiqué du PRCF

LIBERTE POUR AURORE MARTIN !

http://www.sudouest.fr/images/2012/11/02/867807_21802784_460x306.jpg

 

Aurore Martin milite pour l’indépendance du Pays Basque. Il ne s’agit pas ici de débattre de ce positionnement politique, ni des questions politiques importantes qui agitent depuis des décennies ce territoire à cheval sur la France et l’Espagne. Chacun sait que pour le PRCF la République est « une et indivisible ». Si Aurore Martin nous préoccupe aujourd’hui, c’est que, citoyenne française, elle vient d’être arrêtée par la police de M. Valls et extradée en Espagne, où elle attend d’être fixée sur son sort. La jeune militante risque douze années de prison, dont on sait ce qu’elles signifient en Espagne pour les militants de la cause basque… Douze années de prison en Espagne donc, pour une citoyenne française, militante dans une organisation politique légale en France (Batasuna), mais qui a le malheur de déplaire aux autorités espagnoles. Celles-ci estimant que Batasuna est la vitrine politique d’ETA, le parti devient lui-même organisation terroriste de l’autre côté de Pyrénées. Aurore ayant le malheur de participer à deux…réunions de ce parti, elle est de facto coupable d’activités terroristes. CQFD. Et comme des « archaïsmes » telle que la souveraineté nationale existent encore à doses homéopathiques de ce côté-ci du globe, on se sert d’un mécanisme « européen » bricolé à la hâte dans la foulé du 11 septembre (2001) : le mandat d’arrêt européen, permettant de fouler aux pieds les justices des pays membres de l’Union…


Le Pôle de Renaissance Communiste en France tient à dénoncer le sort fait à cette jeune militante. Après des mois à vivre traquée par les polices françaises et espagnoles, la voilà qui fait les frais des rodomontades de Manuel Valls, ce dernier sans doute soucieux d’accomplir ce que même le sinistre Claude Guéant n’avait pas osé mener jusqu’au bout ! Tout cela bien sûr en affichant le plus grand mépris pour le processus de paix que de nombreux militants cherchent durement et patiemment à bâtir au Pays Basque, afin d’avancer vers une solution politique.


Le PRCF exige :

La libération immédiate d’Aurore Martin

L’abrogation du mandat d’arrêt européen

L’arrêt de la répression contre les militants basques, obstacle à un véritable processus de paix et à un changement politique progressiste au Pays basque.

 

 

 

La commission internationale du PRCF

2/11/2012

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article