Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

Déclaration Retraites JRCF

Déclaration des JRCF du 13/10/2010

 

 

LES JEUNES ET LES ETUDIANTS TOUS A L'ACTION AVEC LES SALARIES POUR STOPPER SARKO-MEDEF

 ET SAUVER LA PROTECTION SOCIALE!

LES ANCIENS AU REPOS, DU BOULOT POUR LES JEUNOTS !

 

 

Parce qu'ils craignent la jonction entre les salariés, les étudiants et les lycéens, à 90% futurs salariés, le gouvernement et les sarko-médias ne cessent de mettre en garde les étudiants contre la participation au mouvement pour défendre les retraites.

 

Mais les jeunes et les étudiants ne sont pas des imbéciles incapables de voir par eux-mêmes où est leur intérêt.

Si cette contre-réforme passe, cela signifie que les jeunes, une fois devenus salariés,

-auront le "choix" entre bosser jusqu'à 67 ans (et plus, car un nouveau rendez-vous de casse est annoncé pour 2018) ou partir avant avec une pension de misère;

-devront en réalité prendre des retraites par capitalisation qui peuvent à tout instant partir en fumée comme les pensions des retraités américains

-auront encore moins d'emplois puisque les salariés âgés devront trimer jusqu'à la mort!

-toucheront des salaires plus bas puisque la concurrence sur les emplois sera plus grande encore et que les patrons casseront les prix!

 

En outre, si cette contre-réforme passe, ce pouvoir ultra-réactionnaire ne se sentira plus p..... et une série de mesures encore plus dégueulasse viendra s'empiler jusqu'à la casse complète de la France sociale et républicaine construite par les combats de la Révolution française, de la Commune de PAris, de la Résistance et de Mai 68.

 

La réalité, c'est que le gouvernement ne veut pas sauver les retraites. Poussé par la très réactionnaire "Union européenne", -qui veut officiellement monter de cinq ans l'âge du départ en retraite dans toute l'Europe (cf Accords de Barcelone de 2002 signés par Chirac et Jospin), il veut LIQUIDER les retraites par répartition pour supprimer ce salaire différé qu'est la pension de retraite: c'est ce qu'exige le patronat qui, de ce fait, accroîtrait énormément ses profits sur notre dos à tous.

 

L'enjeu est de civilisation. Qu'est-ce que c'est qu'une société où tout le monde se tue au boulot toute sa vie dans des conditions de plus en plus dures et précaires, où l'on ne peut jamais penser à soi et prendre le temps de vivre et de se réaliser avec ceux qu'on aime?

 

Quant à la "manip", les jeunes n'ont rien à craindre. En 2006, alors que les Chérèque, Thibault, Mailly, les ont bien laissés tomber, ils ont réussi à faire retirer le CPE en décidant par eux-mêmes dans les bahuts, en faisant des piquets de grève, en refusant de "négocier" le CPE. Cette fois-ci à nouveau, les jeunes des bahuts et des facs, rejoints par ceux des quartiers populaires et par les précaires des entreprises, exigeront

 

RETRAIT TOTAL DU SALE PROJET WOERTH ET RETOUR A LA RETRAITE A 60 ANS AU BOUT DE 37 ANS ET 1/2 SANS DECOTE POUR LES ANNEES MANQUANTES!

Si nous gagnons tous ensemble, Sarko, le MEDEF et l'Europe du capital seront dans les cordes, nous pourrons aussicontre-attaquer pour nous débarrasser des lois qui cassent et américanisent les lycées (Chatel) et les facs (Pécresse) et exiger un tournant progressiste dans notre pays sur tous les terrains: études, emploi, services publics, libertés démocratiques, etc.

 

"Si tu ne partages pas le combat, tu partageras la défaite"!

 

Alors comme pour en mai 68, comme pour le CPE, allons-y tous ensemble, en même temps et comme disait le Che "jusqu'à la victoire toujours"!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article