Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

Le fascisme tue encore

Assassinat d'un jeune antifasciste espagnol.

 

Dimanche 11 novembre au matin, un militaire espagnole lié à des groupes d'extrême droite poignardait au coeur Carlos Javier Palomino, militant antifasciste âgé de 16 ans.
Carlos se rendait avec d'autres camarades à la contre manifestation devant se dérouler à Madrid face au regroupement convoqué par "Democratie Nationale", alliance de diverses bandes fascistes.
Ce regroupement donna lieu par ailleurs à de nombreux blessés, la plupart dus à la police qui chargea les militants antifascistes.

Ces dernières années se multiplient en Espagne les signes d'un regain d'activité des bandes fascistes : attaques contre des locaux de partis de gauche, agressions et menaces contre leurs militants.
Les partis de gauche et les organisations antifascistes dénoncent le laxisme du gouvernement à l'égard de ces groupes et le traitement que les média réservent à ce genre d'"incidents".

"Agressions entre bandes rivales". Voilà les termes employés pour qualifier l'assassinat de Carlos. Fascistes et antifascistes, bourreaux et victimes, tous désormais se valent. Cela ne rappelle t'il pas un certain rapport européen, plaçant sur le même pied nazisme et communisme ?

Ce meurtre est le résultat d'une politique gouvernementale ultralibérale marginalisant les secteurs pauvres de la population, au premier rang desquels les travailleurs immigrés. Cette politique fait le lit du fascisme, qui remplit ainsi son rôle de diviseur de la classe ouvrière, détournant l'attention des vrais problèmes : les politiques capitalistes; et des vrais responsables : le grand capital et le gouvernement à son service.

Nos camarades du Parti Communiste des Peuples d'Espagne (PCPE), et des Collectifs des Jeunes Communistes (CJC), appellent à la dissolution des groupes nazis-fascistes, à l'interdiction des rassemblement appelant à la haine entre les peuples, à la violence raciste.

De nombreuses manifestations ont lieu en ce moment dans plusieurs villes d'Espagne pour exprimer la colère face au crime et la volonté des Espagnols de lutter contre toute résurgence du fascisme.

Les Jeunes pour la Renaissance Communiste en France (JRCF) et le Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) se montrent solidaires de la famille, des amis et camarades de Carlos. La lutte contre le fascisme et son maître le Capitalisme n'a pas de frontière. Les communistes français gardent en mémoire le souvenir des Brigadistes partis combattre la bête immonde en terre espagnole.

Aujourd'hui comme Hier, en France, comme en Espagne :

¡POR LA UNIDAD ANTIFASCISTA!

POUR L'UNITE ANTIFASCISTE !

¡NO PASARÁN!

ILS NE PASSERONT PAS !

 

 


http://farm3.static.flickr.com/2009/1980991342_69271f0da8.jpg
Carlos, 16 ans, assassiné le 11 novembre par le fascisme.

 

 



plus d'infos : www.cjc.es

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article