Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

Communiqué du PRCF sur évènements en Iran. 21 juin 2009




Les militants du PRCF sont des laïques fervents, des partisans convaincus de l’égalité entre les deux sexes, des soutiens déterminés des communistes et de la gauche iranienne qui a été si durement persécutée, d’abord par le régime du Shah, soutenu par tous les pays occidentaux, puis par le régime de la République islamique.



Pour autant le PRCF appelle les progressistes, les féministes, les démocrates à ne pas se laisser manipuler par la campagne anti-iranienne lancée par les médias français et par Kouchner. D’abord parce que la sincérité des protestations du Quai d’Orsay contre la répression qui frappe les manifestants iraniens qui contestent l’élection d’Ahmadinedjad, est plus que suspecte. Que l’on sache, les jeunes manifestants FRANCAIS qui ont manifesté contre l’élection du fort peu laïque et très modérément républicain candidat de l’UMP le 6 mai 2007, ont été durement réprimés, et pour beaucoup durement condamnés. Balayez devant votre porte Monsieur Kouchner, vous cautionnez un gouvernement qui l’an dernier, a couvert 570 000 gardes à vue, souvent avec menotage dans le dos et fouille au corps, qui quadrille les médias, qui bafoue la séparation des pouvoirs avec un chef d’Etat qui dirige la gouvernement et la majorité parlementaire, qui expulse 27 000 immigrés par mois et qui a bafoué le Non souverain de son propre peuple à la constitution européenne en adoptant par la voie parlementaire le traité de Lisbonne, copie conforme de la constitution supranationale.


Ensuite parce que le gouvernement français, tournant le dos au gaullisme, aligne ostensiblement la France sur les Etats-Unis. Un gouvernement qui congédie les régiments français traditionnellement chargés de surveiller les frontières nationales, mais qui ouvre des bases à Abou-Dabi pour être en première ligne en cas d’attaque américaine contre l’Iran.



Ensuite parce qu’il revient au peuple iranien et à lui seul de choisir son régime et ses dirigeants et que le candidat sortant a été largement réélu (même s’il y a eu des irrégularités, les observateurs sérieux reconnaissent l’implantation de masse d’Ahmadinedjad dans les quartiers populaires et chez les paysans, personne ne nie la participation massive au scrutin, -à la différence de ce qui s’est passé pour les « élections » européennes- ; au contraire, le fer de lance de la campagne Moussavi est constitué par la jeunesse dorée des grandes villes et par la grande bourgeoisie anglo-américanisée).


En réalité ce qui dérange les bien-pensants qui parlent de “liberté” mais qui font entendre un seul son de cloche sur les médias (à quand un entretien avec l’ambassadeur iranien, cubain, nord-coréen, soudanais, vénézuélien… sur les médias pour que les auditeurs français, qui sont de grands garçons, puissent juger eux-mêmes sans se faire sermonner par les Bernard Guetta et Cie?) ce ne sont pas les atteintes aux libertés démocratiques et syndicales, qui sont hélas bien réelles en Iran: ces « défenseurs de la liberté » sont indifférents au sort des femmes dans les dictatures moyenâgeuses d’Arabie saoudite et des émirats qui sont des vassales dociles de Washington! Ces mêmes hypocrites ne sont pas choqués que le gouvernement fantoche de Karzaï ait rétabli la Charia comme source du « droit » dans le « libre » Afghanistan occupé par les troupes d’Obama et Sarkozy. Non, ce qui dérange ces bonnes âmes, c’est que l’Iran essaie de se développer par lui-même sans se soumettre au FMI et à l’OMC, c’est qu’il a nationalisé ses hydrocarbures, c’est qu’il ne marche pas à 100% dans la funeste “mondialisation libérale” qui vient de battre un terrible record du monde : celui du milliard et demi d’hommes sous-alimentés qui vivent ou survivent sur terre !



Cela ne signifie nullement que le PRCF admire ou soutienne en quoi que ce soit le régime théocratique iranien (mais le régime états-unien n’a pas de leçons de laïcité à donner au monde et en France même Sarko fait tout ce qu’il peut pour liquider la loi de 1905 séparant l’Eglise de l’Etat). Face au régime clérical iranien, le PRCF soutient et soutiendra sans faiblir tous les communistes et progressistes d’Iran qui revendiqueront la laïcité, la mixité, la liberté de pensée et les libertés syndicales, à condition que ces revendications soient clairement associées à la condamnation des menées anti-iraniennes de Washington, à la défense du droit absolu pour l’Iran de développer son nucléaire civil, à sa constante opposition à la criminelle politique d’Israël, au refus catégorique de la masse du peuple iranien, et d’abord des pauvres, de laisser les manipulateurs d’opinion occidentaux dicter le choix des Iraniens pour remettre en tutelle ce pays, comme à l’époque où le Shah et sa police politique, la SAVAK, torturait des dizaines de milliers d’Iraniens sans que les USA, qui avaient installé ce régime en faisant assassiner le président Mossadegh, n’y trouvent rien à redire. Le PRCF ne peut en particulier s’associer à ceux des manifestants qui manifestent en anglais à Paris ou à Téhéran, montrant par là qu’ils cherchent plus le soutien de l’impérialisme US que celui de leur propre peuple.


C’est pourquoi face aux bruits de botte et aux menaces militaires contre l’Iran, le PRCF appelle les progressistes, et aussi les vrais patriotes plus soucieux de l’intérêt national et de la paix mondiale que des profits de Total et Dassault, à rejeter la guerre idéologique impérialiste, dissimulée comme d’ordinaire derrière le verbiage démocratique et humanitaire. La solidarité internationale avec les forces démocratiques et anti-impérialistes d’Iran mérite mieux. La démocratie aussi, et d’abord EN FRANCE !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article