Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

Résultats PRCF aux Municipales

Communiqué de la Fédération 62

du Pôle de Renaissance Communiste en France

 

Légitimation populaire du PRCF dans le bassin minier

 

Le PRCF se félicite du reflux des forces de droite en France : même s’il ne faut se faire aucune illusion sur la volonté de lutte du PS et de ses satellites, ce revers de l’UMP signifie que les casseurs de France de Bruxelles, du MEDEF et de l’Elysée vont se heurter à de fortes résistances au printemps. Le PRCF sera à leurs côtés.

Dans le Pas-de-Calais, le PRCF confirme son implantation populaire : malgré les moyens sans précédent qui ont été mis, notamment à Lens, pour tenter de « tuer » les « gêneurs » du PRCF, malgré le manque d’argent de notre organisation, dénuée d’appareil politique permanent et reposant entièrement sur le dévouement militant, les listes soutenues ou présentées par le PRCF réalisent partout d’excellentes performances.

A Liévin, malgré le ralliement du PC officiel et de Lutte ouvrière à M. Kucheida, la liste dirigée par Jacques Lacaze obtient deux élus et sensiblement le même score qu’aux précédentes élections, où elle bénéficiait du soutien du PCF et de M. Breton. A Lens, la liste unitaire écologiste-communiste-républicaine présentée par le GEL (A. Saint-Arnoult) et par le PRCF (Dany Mismacque) arrive première à la gauche du PS devant le PCF et les Verts avec près de 13% ; elle se maintiendra au second tour avec l’espoir d’une percée historique de la vraie gauche au conseil municipal. Tout dépend notamment de l’attitude du PCF auquel est proposée, sur des bases d’opposition claires à la droite et à Delcourt, une fusion des listes. Qu’il soit clair en même temps que le PRCF ne s’approprie pas la remarquable avancée de « Lens à gauche pour un autre avenir » dont le succès appartient à tous ses colistiers ainsi qu’aux deux têtes de liste, Annie Saint-Arnoult (GEL) et Dany Mismacque (PRCF).

A Eleu, la liste ouvrière du PRCF emmenée par Jean-Claude Facquez dépasse les 20%, ce qui est remarquable pour une 1ère sortie publique.

A Bully-les-mines, la liste PRCF et républicains de Muguette Happiette obtient 11,04% et deux élus : implantation réussie puisque le PRCF n’existait pas aux précédentes élections et que le PCF (absorbé désormais sur la liste PS) apparaissait sur une liste d’union dirigée par le PS. Aux cantonales, avec très peu de moyens, Michel Facon dépasse les 5% pour sa 1ère sortie sous les couleurs franchement communistes.

La censure médiatique dont est l’objet le PRCF, tant au niveau national que de la part de France bleue nord et de FR3 n’en est que plus intenable et dérisoire. Elle sera désormais systématiquement dénoncée.

Le communisme qui préfère la lutte de classe à la lutte des places est de retour dans le bassin minier ouvrier. Plus que jamais le PRCF appelle toutes les forces politiques et syndicales anticapitalistes et antilibérales à se rencontrer et à passer sans attendre à l’offensive contre le fascisant régime Parisot-Barroso-Sarko. 

 

Georges Gastaud, secrétaire départemental

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article