Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

Companero Raul Reyes

Le PRCF salue la mémoire de Reyes

 

Les vrais communistes saluent la mémoire de Reyes et des patriotes colombiens abattus par l'armée d'Uribe pilotée par la CIA et alimentée à coup de milliards de dollars US. 

La mort de Reyes, dirigeant des FARC et de 18 guérilleros  est une très mauvaise nouvelle pour la cause de la justice, de la paix et du règlement humanitaire en Colombie. Manifestement le gouvernement colombien du fascisant Uribe et de ses parrains US ne veut pas de la libération d'Ingrid Betancourt et des autres prisonniers de la guérilla. Son but est de torpiller toutes les négociations de paix, toutes les médiations, de supprimer les négociateurs eux-mêmes. 

Il s'agit manifestement de harceler les FARC, de rendre insupportable la vie des prisonniers et de faire éventuellement porter aux FARC la responsabilité d'un décès d'Ingrid et des autres prisonniers, dont le pouvoir colombien "joue" manifestement la mort en détention. 
Il s'agit de tenter d'éradiquer la guérilla marxiste et patriotique des FARC en taisant soigneusement que les patriotes colombiens n'ont d'autre choix que la lutte armée puisque les paramilitaires continuent d'assassiner impunément et que la tentative des FARC de rentrer dans la légalité au cours des années 80/90 s'est traduite par des milliers d'assassinats politiques de communistes et de syndicalistes. 
Le but est également de chercher noise à l'Equateur et au Venezuela, tous deux membres de l'ALBA, en tentant de déstabiliser les régimes progressistes latino-américains qui ont le tort de résister à l'Oncle Sam et d'envisager une perspective socialiste pour l'Amérique du sud. 

Malgré les hurlements de mort indécents d'Uribe et des médias pro-américains, la lutte révolutionnaire du peuple colombien continue. 
Le rôle des progressistes occidentaux et de tous ceux qui veulent vraiment la libération d'Ingrid Betancourt  est de dénoncer la criminalisation des FARC, qui n'est que la partie psychologique de la guerre totale menée par les USA contre les forces patriotiques colombiennes; la critique doit être entièrement tournée contre le régime d'Uribe qui est en train de créer les conditions pour qu'Ingrid Betancourt meure dans les combats et pour qu'ensuite l'attaque contre les FARC se tourne en ingérence ouverte dans les affaires du Venezuela bolivarien au risque de semer le chaos dans tout le sous-continent... mais peut-être aussi d'y stimuler partout le processus révolutionnaire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article