Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

Tract "Non à la précarisation générale de la jeunesse et du monde du travail !"

2 février, Grève Nationale des services publics ;
7 février, Journée Nationale de grèves et de manifs contre les Contrats « Nouvelle Embauche » et « 1ère embauche »,
 
Non à la précarisation générale de la jeunesse
et du monde du travail !
 
 
Le gouvernement et le MEDEF mentent quand ils présentent leurs contrats hyper-précaires comme des avancées, car avec le « CNE » et le « CPE » :
 
- les patrons pourraient licencier n’importe qui sans motif et du jour au lendemain : bonjour le « salarié jetable », adieu la dignité humaine, adieu les projets d’avenir, adieu le droit de faire grève etde se syndiquer, celui d’exprimer librement son avis ; c’est le retour à la dictature patronale du 19ème siècle ! Demandons à en discuter en philo, en histoire, en français, en ECJS !
 
- ces mesures ne créeront PAS UN emploi : les gros patrons remplaceront peu à peu les emplois stables par des CPE pour conditionner les jeunes, diplômés ou pas, à la précarité : nous forcer à baisser la tête dès 18, voire 14 ans, voilà le seul but de ce gouvernement patronal !
 
- si le CPE passe, il sera encore plus facile au MEDEF de délocaliser l’industrie et l’emploi vers les pays à bas salaires, de casser les acquis et de baisser les salaires : tout pour les actionnaires capitalistes, mais pour la jeunesse et les salariés, des clopinettes et l’insécurité à vie !
 
- ces mesures anti-jeunes accompagnent la CASSE des acquis gagnés par nos parents et grands-parents  lors du Front populaire, de la Libération[1], de mai 68... : l’UMP, le MEDEF et l’Europe capitaliste détruisent les services publics, l’industrie nationale (SEB...) et l’agriculture familiale, l’Education nationale (loi Fillon), les indemnités chômage, ils laissent s’envoler les loyers et les droits d’inscription en fac : pour permettre aux capitalistes d’intégrer l’Europe du profit, l’UMP désintègre la France républicaine et Chirac s’assoit sur le référendum du 29 mai (62% des moins de 25 ans ont dit Non à à l’Europe du fric !). Et pendant que Villepin démonte le code du travail, Fachozy installe son Etat policier dans le but de défendre les grands patrons et les milliardaires contre la révolte des jeunes et des ouvriers !
 
Mais nous ne sommes ni des Sarko-Boys ni des StarAc Girls ! Comme le Che, nous dénonçons la dictature du capitalisme qui ruine la France, désespère les jeunes et mène l’humanité à sa perte !
 
Alors, lycéens, étudiants, salariés, chômeurs, utilisons notre droit constitu-tionnel de faire grève et de manifester ! Organisons des A.G., élisons des comités de lutte, coordonnons-nous dans les villes et au niveau national, rencontrons les syndicats ouvriers et enseignants, construisons la grève reconductible !
 
E N S E M B L E , 
E X I G E O N S  
H A U T    E T    F O R T   :
 
 
- RETRAIT du CNE-CPE, de la loi Fillon, des suppressions de postes dans nos lycées  !
- Transformation de tous les emplois
précaires en embauches définitives !
- Solidarité avec les salariés et les
chômeurs en lutte contre la casse sociale  !
- Une  République sociale, souveraine, fraternelle, antifasciste, pacifique et démocratique !


[1] Dans nos manuels d’histoire on nous cache que les ministres communistes de 1945/46 ont créé les acquis sociaux que démolit l’UMP : A. Croizat a créé la Sécurité sociale, les conventions collectives, les comités d’entreprise et les retraites par répartition ; M. Thorez a créé le statut des mineurs et des fonctionnaires ; M. Paul a nationalisé EDF ; Langevin et Wallon ont refondé l’Education nationale ; Joliot-Curie a relancé la Recherche publique ; est-ce un hasard si Sarkozy veut annuler l’ordonnance de 1945 sur la jeunesse ? Ce Le Pen « clean » veut pouvoir entauler des mineurs de 11 ans, comme aux USA du fascisant Bush !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article