Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

Les JRCF présents au nouveau CNR² : intervention de Gilliatt De Staërck

Texte de l'intervention :

Chers amis, chers camarades,

 

Je remercie le PRCF de nous permettre d’exprimer aujourd’hui à ce rassemblement la ferme volonté des militants de la JRCF de combattre pour qu’en France nous reconstruisions une République fraternelle, indépendante, sociale, écologique et pacifique.

Il en va de l’avenir de la jeunesse de France, de NOTRE avenir, de celui de tous les jeunes citoyens et citoyennes et futurs travailleurs et travailleuse de la nation, que nous nous donnions une chance de nous assurer cet avenir.

Pour cela, il faut que l’ensemble des organisations de jeunes progressistes, patriotes antifascistes et républicains brisent une bonne fois pour toute le tabou de la construction européenne.
Il n’est plus temps aux tergiversations à ce sujet alors que l’UE, piloté par l’impérialisme allemand et par son vassal français, attaque sur tous les fronts le peuple de France et ses conquêtes sociales, et donc  l’avenir de sa jeunesse.

Des retraites qu’on n’imagine même plus pouvoir toucher, des salaires à la hauteur de la considération que porte le patronat pour la jeunesse, des prix de logements devenues inabordables, des études devenues inaccessibles, même l’alimentation quotidienne devient économiquement impossible pour de plus en plus de jeunes français.

Quel est la cause de ce constat si ce n’est la volonté politique de l’UE capitaliste, supranationale et antidémocratique, et donc des gouvernements français qui se sont succédé pour appliquer servilement cette politique, d’en terminer avec l’ensemble de l’héritage frondeur, résistant et révolutionnaire du peuple de France ?
Cet héritage qui en réalité à animer toute l’histoire de la nation française, de la fondation des communes et de l’embryon de démocratie communale au moyen-âge aux grandes conquêtes antifascistes et ouvrières du XXème siècle en passant par les conquêtes démocratiques de la Révolution française et des nombreuses frondes parisiennes, urbaines et rurales du XIXème siècle ;
Cet héritage qu’ils veulent détruire car l’histoire de cette nation le porte intrinsèquement depuis toujours, certes non sans contradictions, mais comme un pays qui mène la lutte des classes « jusqu’au bout » et qu’on ne peut débarrasser des conquêtes sociales, démocratiques et nationales qu’en cherchant à le fondre dans une cauchemardesque souveraineté européenne. De la même manière, il n’est pas possible pour les classes dominantes capitalistes et 100 % européistes d’en finir avec ces conquêtes qui limitent encore leurs profits sans s’attaquer au socle national sur lequel elles reposent.

Et cette paix mondiale, plus que jamais mise en péril par la volonté inébranlable de l’OTAN et de l’ensemble du bloc impérialiste Euro-Atlantique d’imposer au reste monde, et en premier lieu à la Fédération de Russie et à la République Populaire de Chine, son hégémonie et sa seule diplomatie guerrière ;
Cette paix à laquelle nous tenons et qui, compte-tenu de l’arsenal nucléaire mondial, est la dernière digue nous assurant la possibilité de lutter pour notre avenir ;
Cette paix nous devons l’imposer aux va-t-en-guerre et aux classes dominantes qui ne rêvent que d’aventure à l’est et d’écraser une bonne fois pour toute tous ceux qui refuseraient la nouvelle union sacrée et leurs projets de souveraineté européenne.

Jeunes travailleurs salariés, ouvriers, étudiants, apprentis ou au chômage, notre avenir est sombre mais nos luttes toujours plus nombreuses ne cessent de mettre en lumière notre ennemi. Vous avez toute votre part dans ce combat pour une nouvelle République fraternelle, indépendante, sociale, pacifique et écologique !
Pour leur part, les jeunes communistes de la JRCF, avec leurs aînés du PRCF, continueront de porter ce combat, avec tous ceux et toutes celles qui le souhaitent, comme nous continuerons de porter l’histoire frondeuse et révolutionnaire de notre peuple, de ses travailleurs et de sa classe ouvrière.

C’est notre honneur, notre combat, et ce sera notre victoire !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article