Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

LA SORBONNE OCCUPÉE CONTRE MACRON/LE PEN

LA SORBONNE OCCUPÉE CONTRE MACRON/LE PEN

La jeunesse doit participer à la délégitimation du scrutin !

 

Face à l'avènement du faux duel mais vrai duo Macron-Le Pen pour le second tour des élections présidentielles, sur fond d'une fascisation toujours plus galopante, 600 étudiants de la Sorbonne Paris 1 se sont réunis en Assemblée générale mercredi 13 avril et ont voté l’occupation de leur lieu d’étude. Un appel à l’occupation et à l’assemblée générale dans les facs et les lycées de France a été lancé par les étudiants occupant la Sorbonne. 

Les étudiants de Paris 1 ont été rejoints rapidement par des étudiants de Sciences Po Paris, bloquant à leur tour leur lieu d’étude. Durant ces deux jours, les occupants ont dû faire face à la police mais aussi à de véritables milices auxiliaires organisées.

Les jeunes réactionnaires et fascistes de l’UNI, de la Cocarde et de Génération Zemmour n’ont pas hésité une seule seconde à s’attaquer à la jeunesse en lutte pour son avenir au prétexte de « maintenir l'ordre ». Mais, plus grave encore est le laisser-faire appliqué par la police et ses dirigeants face aux agissements de ces miliciens, agissant en cohorte auxiliaire des forces de l’ordre.
 

D’autres universités sont en voie d’occupation, notamment à Strasbourg, et nous alertons néanmoins les étudiants en général sur les comportements et la geste de certains agitateurs pseudo « révolutionnaires » mais véritables rejetons de la bourgeoisie, qui saccagent l’outil d’apprentissage et d’éducation de nombreux jeunes en France. Ceux-là n’ont pas leur place dans les luttes de la jeunesse !

Depuis des années, les JRCF et leurs aînés du PRCF ne cessent d'alerter sur la fascisation en France et le risque pour la jeunesse, la classe ouvrière et le monde du travail de ce second tour de malheur Macron-Le Pen.

 

Pour le 24 avril, nous appelons les jeunes travailleurs, qu’ils soient salariés, étudiants, apprentis ou au chômage, tout autant que l'ensemble du monde du travail en France, à DELEGITIMER massivement le scrutin, pour empêcher Marine Le Pen, fausse opposante mais vraie continuatrice, en pire, du quinquennat Macron et figure de la fascisation de la France, d'accéder au pouvoir en abaissant au maximum son résultat, et pour empêcher Macron, éborgneur du peuple, de gouverner et d'appliquer l’agenda politique antisocial et guerrier de l'UE-OTAN en France.

 

Le bureau national JRCF

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article