Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

Pas de faux votes sanctions aux municipales !

L’utilisation par le gouvernement de l’alinéa 3 de l’article 49 de la Constitution est une atteinte à la démocratie même bourgeoise, en cela qu’il s’agit d’un refus de débat sur une loi massivement détestée par les français et d’un maintien de cap au prix de toute cohérence entre les paroles du gouvernement (la défense de la démocratie) et les actes (autoritarisme de l’exécutif). Cette utilisation est d’autant plus scandaleuse qu’elle se fait au moment de l’épidémie de coronavirus et de la psychose créée à cette occasion.

Il est ensuite choquant que certaines listes municipales LREM, à l’approche des élections et d’une possible raclée électorale, refusent de s’inscrire comme affiliées au gouvernement, pour préférer le terme plus vague de liste citoyenne. Un terme utilisé pour plus facilement tromper les électeurs…

Toutefois, nous ne devons pas céder à l’appel de certains aux votes sanctions contre Macron lors des municipales, du moins de certains votes sanctions : ainsi, il est néfaste d’entendre des organisations comme le PCF et la FI appeler à sanctionner LREM… en votant PS ! Le parti qui a utilisé massivement le 49.3 sous Hollande et qui se présente encore comme Macron-compatible ! Les deux organisations citées plus haut participent même à des listes de fausse union de la gauche avec le PS pour les municipales, quand ils ne laissent pas à ce parti de traitres le soin de dominer la liste.

Cet appel à faire sanction aux municipales cache mal un opportunisme électoral et un manque de perspective politique quand cela dépasse les élections. Cela nous rappelle l’appel au référendum anti-Macron des Européennes 2019 au risque : 1) de banaliser le RN, 2) de faire abstraction du fait que Macron n’est simplement que l’administrateur français des politiques imposées par l’Union européenne. Encore plus loin, nous pourrions remonter à l’élection présidentielle de 2017 où plusieurs partis politiques avaient appelé à faire barrage à Le Pen en votant Emmanuel Macron*… On voit aujourd’hui toute l’intelligence de cette stratégie !

Ne nous laissons pas berner et refusons de voter pour des listes aussi destructrices que celle des macronistes et d’union de la pseudo-gauche libérale.

 

*Le PCF avait à l’époque appeler à voter Macron au second tour.

Pas de faux votes sanctions aux municipales !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article