Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

"Résister à l'Etat colonial", Les jeunes communistes du Québec soutiennent la lutte des WET’SUWET’EN

Il n’est ignoré de personne que depuis son arrivée au pouvoir, le Premier ministre Justin Trudeau a fait de la réconciliation avec les peuples autochtones son principal credo. Parallèlement, un des seconds facteurs majeurs du discours de Trudeau a été l’adoption d’une rhétorique environnementale – certes minimale, mais contrastant agréablement avec celle de l’ancien Premier ministre, Stephen Harper. Or, il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que le progressisme de façade de Trudeau ne suffise plus à dissimuler la véritable nature de son gouvernement, qui s’inscrit bien davantage en continuité qu’en rupture avec la décennie conservatrice de 2006 – 2015.

Beaucoup pourraient être tentés de minimiser ces renoncements et compromissions de Trudeau. Il n’en demeure pas moins que la véritable nature de ce gouvernement est – plus que jamais – exposée au grand jour depuis les dernières semaines par les événements qui agitent la Colombie-Britannique. En effet, incapables de « persuader » la nation Wet’suwet’en d’accepter le passage de trois pipelines sur son territoire – traditionnel et non cédé – voilà que les multinationales Transcanada, Chevron et Enbridge ont exigé – et obtenu – le plein soutien des autorités fédérales et provinciales pour imposer leurs sinistres projets extractivistes, au mépris de toute volonté populaire. Après avoir nationalisé ce pipeline – pour le sauver de la faillite – le gouvernement fédéral persiste dans son mépris et son autoritarisme en envoyant la GRC pour expulser les militants Wet’suwet’en – qui ont érigé le camp Unist’ot’en pour faire échec à ces projets destructeurs. À l’heure où nous écrivons ces lignes, plusieurs matriarches Wet’suwet’en ont été arrêtées par la GRC – qui, nous le rappelons, était prête à ouvrir le feu sur les occupants du camp.

Tous ces événements ne font qu’exposer la nature profonde de la Confédération canadienne, « projet colonial réussi » pour reprendre les mots d’Alain Denault. Dominion de l’Empire britannique créé de toutes pièces par l’oligarchie coloniale loyaliste, l’État canadien ne s’est construit que par la négation de l’autodétermination des peuples, et la colonisation a toujours été son seul langage. Le projet des élites politiques canadiennes a toujours été clair : l’édification d’une société blanche, anglo-saxonne et protestante (WASP) ; parallèlement avec la création de réservoirs de main-d’œuvre bon marché et de ressources naturelles à bas prix, tout cela dans le plus grand intérêt des grands capitalistes. La pendaison de Louis Riel et l’expulsion des Métis de la Rivière Rouge par la Police montée du Nord-Ouest ne constituent que l’épisode le plus spectaculaire du projet colonial canadien.

Bien que les temps d’aujourd’hui soient officiellement axés sur la « réconciliation », il n’en demeure pas moins que la nature de l’État canadien est inchangée depuis 1867 : exploitation des territoires, négation de la souveraineté des peuples et suprématie du Capital constituent toujours les principaux aspects du colonialisme canadien. Ainsi, les occupants du camp Unist’ot’en ne sont pas isolés dans leur combat : ici au Québec, nous avons également dû résister au projet d’oléoduc Énergie Est – et devons reprendre ce combat contre le gazoduc GNL-Québec. C’est pourquoi nous, communistes patriotes, sommes pleinement solidaires de toutes les luttes actuelles et à venir menées contre le colonialisme canadien. C’est également pourquoi nous croyons que l’indépendance du Québec est nécessaire : la rupture avec l’État canadien est la condition essentielle, mais non suffisante en elle-même, d’une véritable décolonisation des peuples québécois et autochtones.

À bas l’État colonial canadien !

Solidarité avec les peuples qui résistent !

Pour un Québec libre et socialiste !

Pour l’autodétermination de tous les peuples !

Denis Boucher, février 2020
La valise de char - Journal de la Jeunesse Patriote Communiste

 

"Résister à l'Etat colonial", Les jeunes communistes du Québec soutiennent la lutte des WET’SUWET’EN
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article