Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

“J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué” - la précarité tue

Les JRCF dénoncent depuis des années la précarité étudiante, conséquence des politiques menées par les gouvernements successifs. Nous avons appris la triste nouvelle de cet étudiant lyonnais poussé à une tentative de suicide par la misère. Nous espérons qu'il se remettra bien vite de ses blessures et nous lui apportons tout notre soutien.

Reconnaissons que les cibles visées comme créateur de cette précarité (Sarkozy, Hollande, Macron et l'Union Européenne) sont bel et bien les instigateurs de la violence sociale actuelle, et nous partageons donc l'analyse de ce jeune étudiant et syndicaliste. Pour en finir au plus vite avec ce système qui détruit l'humain, il nous faut vite sortir de l'Union européenne et sortir du système mortifère qu'est le capitalisme.

Un étudiant en L2 sciences politiques à l’université Lumière Lyon 2 a tenté de se donner la mort en s’immolant par le feu devant le siège local du CROUS. Dans un message publié sur son Facebook, il a expliqué son geste en exposant l’extrême précarité dans laquelle il vivait, accusant les derniers gouvernant et leur donneur d’ordre l’Union Européenne. Privé de bourse, il n’arrivait plus à vivre. Brulé à plus de 90% il est entre la vie et la mort.

Militant à Solidaires étudiant.e.s, il a insisté sur la dimension politique de son acte, sur la nécessité de poursuivre ce combat qu’il ne se sentait sans doute plus la force de mener autrement.

Un geste désespéré. Terrible. Cri de colère, de douleur et de désespérance d’une jeunesse privée d’un vrai avenir, si ce n’est celui de l’exploitation capitaliste, du chômage de masse, de la misère et de la précarité. Mais ce cri de colère et de douleur, conscient, contre l’Union Européenne notamment, doit porter. Les chaines doivent être brisées.

Adressons à ce jeune homme les plus vifs souhaits de rétablissement et notre solidarité, à ses proches, à ses camarades, notre plus fraternel soutien. A tous et chacun, qu’ils sachent qu’ils peuvent compter sur les communistes pour refuser de se taire et que la silence étouffe cette revendication on ne peut plus explicite :

“j’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué en créant des incertitudes sur l’avenir de tou-tes, j’accuse aussi Le Pen et les éditorialistes d’avoir créé des peurs plus que secondaires”

“Mon dernier souhait, c’est aussi que mes camarades continue de lutter, pour en finir définitivement avec tout ça”

“J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué” - la précarité tue
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article