Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

Pétition contre l'expulsion d'un réfugié scolarisé

Les JRCF soutiennent pleinement cette pétition contre l'expulsion de ce jeune de France.

Le PRCF et les JRCF rappellent que l'Etat doit permettre partout la scolarisation et l'accès aux soins pour les migrants, garantir enfin les droits des mineurs réfugiés, combattre la droite poujadiste qui ressasse que "les migrant n'ont pas cotisé", mais qui oublie sans symétriquement que leur formation dans leur pays d'origine n'a rien coûté, ni à l'Etat français, ni au patronat, lequel doit être mis à contribution pour financer la formation et l'insertion des nouveaux arrivants. 

 

Non à l'expulsion de réfugiés scolarisés
 
 

Ralph Uwizeyimana a été inscrit dans notre lycée au mois de décembre 2018. Il est arrivé en France seul avec sa mère, son père étant décédé. Tous deux avaient fui le Burundi où ils faisaient l’objet de menaces et de pressions de plus en plus fortes. Ralph a intégré une terminale ES dans notre établissement. Reconnaissant de la chance d’avoir une perspective de nouveau départ, il s’est montré avide d’apprendre, extrêmement actif à l’oral et a travaillé d’arrache-pied pour essayer de combler son retard puisqu’il était arrivé en cours d’année scolaire et qu’on lui demandait de passer non seulement les épreuves de terminale mais aussi de rattraper les épreuves de français de première. Il a passé les épreuves de langues en CEA et a obtenu une place dans une université française via Parcoursup.

L’équipe enseignante a découvert, stupéfaite, en conseil de classe vendredi 7 juin 2019 que Ralph avait été arrêté avec sa mère à six heures du matin, environ quinze jours auparavant, et qu’ils avaient déjà été expulsés vers l’Allemagne. Ils ont ensuite subi une itinérance très pénible : Kehl, Trèves et finalement un centre de réfugiés en Belgique. Nous trouvons scandaleux et intolérable qu’un de nos élèves soit ainsi arraché à ses révisions d’examen et à son environnement amical alors qu’il avait la possibilité de poursuivre un cursus d’études dans notre pays. Nous demandons à ce que Ralph Uwizeyimana soit autorisé à passer ses épreuves de baccalauréat (en juin ou, à défaut, à la session de septembre 2019), examen qu’il a pris tant de peine à préparer et à poursuivre le cursus d’études qui lui a été accordé

 Son comité de soutien à Sarreguemines

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article