Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

Pas touche au Venezuela !

Pas touche au Venezuela !

Rassemblement « Pas touche au Venezuela ! »

Un collectif d'associations et d'organisations appelle à un rassemblement demain, samedi 23 février, à Paris, contre la tentative de coup d'Etat impérialiste qui est en cours au Venezuela.
Sous couvert d'apporter aux Vénézuéliens de l'aide humanitaire, Donald Trump menace d'organiser une provocation militaire à la frontière entre la Colombie et le Venezuela, demain, 23 février. Cette menace fait suite à la reconnaissance par Trump (et Macron, entre autres) de Juan Guaidó comme « Président en charge du Venezuela », ainsi qu'à toute une série de sanctions visant à paralyser l'économie vénézuélienne.

La jeunesse et le mouvement ouvrier français doivent s'opposer cette agression impérialiste flagrante, qui vise à doter le Venezuela d'un gouvernement à la solde des Etats-Unis. La campagne internationale Pas touche au Venezuela ! - que Révolution anime en France - appelle tous ses sympathisants à participer au rassemblement de demain matin, à Paris :

Samedi 23 février à 11 heures
Fontaine Saint-Michel
Métro Saint-Michel (ligne 4)

Pas touche au Venezuela !


Message urgent aux forces politiques communistes et aux travailleurs du monde
  

Parti communiste de Cuba 20 février 2019


   Comme il est indiqué dans la Déclaration du Gouvernement révolutionnaire de Cuba du 13 février dernier, « l'escalade des pressions et des actions du gouvernement des États-Unis pour définir la scène pour une aventure militaire déguisée en intervention humanitaire » est non seulement une réelle menace contre le peuple vénézuélien, mais aussi contre la paix mondiale.
 Washington ne devrait pas sous-estimer les coûts d'une agression contre le Venezuela. La possibilité d’une régionalisation désastreuse du conflit armé toucherait nos peuples et tous les secteurs sociaux, économiques et politiques.
 Nous sommes confrontés à une menace typique d'agression impérialiste - quel que soit le déguisement utilisé - dont l'objectif principal est l'appropriation par les États-Unis des plus grandes réserves de pétrole certifiées de la planète. Il est évident, une fois encore, du mépris de Washington pour les dizaines de milliers de victimes civiles que pourrait causer une telle conflagration à vue.
 Cela n'attaquerait pas seulement la révolution bolivarienne. Dans la logique des faucons qui contrôlent la politique de l'administration Trump à l'égard de l'Amérique latine, cette action est considérée comme la dernière tentative contre les forces de gauche et progressistes du monde entier. Aujourd'hui c'est le Venezuela; demain ce sera le Nicaragua, la Bolivie ou Cuba. 
Par conséquent, la défense de la révolution bolivarienne devient la première tranchée de la lutte pour la souveraineté de Notre Amérique, pour l’idéal de la justice sociale, de la paix dans la dignité et de l’unité dans le monde entier.

 Nous réaffirmons à l’heure actuelle la thèse de notre gouvernement lorsqu’il est rappelé que « ce qui est en jeu au Venezuela aujourd’hui, c’est la souveraineté et la dignité de l’Amérique latine et des Caraïbes et des peuples du Sud. La survie des normes du droit international et de la Charte des Nations Unies est également en jeu. Que la légitimité d’un gouvernement vienne de la volonté exprimée souverainement par son peuple ou de la reconnaissance de puissances étrangères est en jeu ». 

Nous appelons à montrer à l'empire Yankee que les peuples du monde ont le sens de la souveraineté. Le moment est venu pour les partis communistes et ouvriers de tous les continents de montrer l'immense potentiel politique que nous représentons dans la lutte contre la guerre et dans la défense de la paix.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article