Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

Relaxe pour les trois étudiants de Nanterre arrêtés le 9 avril 2018 !

Relaxe pour les trois étudiants de Nanterre arrêtés le 9 avril 2018 !

Le 9 avril 2018, alors que l’Université de Nanterre « commémorait » opportunément mai 68, des étudiants mobilisés contre la loi ORE instaurant la sélection à l’Université via ParcoursSup sont arrêtés lors d’une assemblée générale.

 

On sait désormais que le bilan de ParcoursSup est désastreux, des milliers de lycéens se sont retrouvés contraints d’accepter des formations qu’ils n’ont pas choisis afin d’éviter une année blanche. Ceux qui n’avaient pas les moyens de se rabattre sur les écoles supérieures privées (qui se frottent les mains) se sont retrouvés sans orientation.

 

C’est pour s’être opposés à cette nouvelle étape vers la privatisation des études supérieures que les étudiants de Nanterre furent arrêtés. Pire, la répression policière avait pour but de saper le mouvement étudiant qui avait pris une ampleur menaçante pour le gouvernement. Le printemps 2018 a en effet vu converger les luttes des étudiants, des travailleurs de la poste, des hôpitaux, des cheminots, du secteur de l’énergie, etc. Il s’agissait pour le pouvoir macronien d’enrayer le « tous ensemble, en même temps » en construction.

 

Cette répression policière contre le mouvement étudiant s’inscrit dans un contexte de fascisation dénoncé par les JRCF[1] et le PRCF. Rappelons que le fascisme est l’autre visage du capital lorsqu’il se sent menacé en temps de crise[2]. Les exemples de cette fascisation galopante sont nombreux, tant sur le plan normatif (loi Asile-Immigration, loi Sécurité intérieure) que répressif (policiers surarmés dans nos quartiers, poursuites disciplinaires et judiciaires contre les grévistes de la Poste, de la SNCF, etc.). Le scandale de la faculté de Droit de Montpellier où le doyen avait mandaté des milices d’extrême-droite pour attaquer les étudiants mobilisés en est un des exemples les plus éclatants.

 

De même, à Nanterre, c’est à l’appel du président de l’université Jean-François Ballaudé, que les forces de l’ordre ont pénétré au sein de l’université le 9 avril vers 10h. Une Assemblée Générale des étudiants avait été décidée la veille et devait se tenir dans la journée. Les forces de l’ordre ont mis les étudiants en danger en les poussant à se réfugier sur le toit d’un bâtiment. Finalement, ils parvinrent à revenir en amphithéâtre. Mais à leur grande surprise les policiers les encerclaient. Ceux-ci les chargèrent violemment, les étudiants pacifiques furent évacués par la force, gazeuses à la main. Plusieurs ont été blessés dont un grièvement.

 

Désormais la répression se fait sur le plan judiciaire. Sur les sept étudiants interpellés, trois sont poursuivis pour « violences sur personne dépositaire de l'autorité publique ». Le parquet requiert de quatre mois de prison avec sursis à six mois ferme. Cette répression judiciaire contre des participants du mouvement contre la loi ORE est indigne. Les JRCF se joignent à l’appel exigeant la relaxe des trois étudiants mis en cause alors qu’ils se mobilisaient pacifiquement contre la sélection à l’université. Cette énième répression judiciaire s’inscrit dans un processus de pénalisation croissante du mouvement social qui lutte pour défendre les conquis sociaux historiques du mouvement ouvrier et du Conseil National de la Résistance.

 

Soyons donc nombreuses et nombreux au rassemblement de soutien mercredi 17 octobre à partir de 8h devant le TGI de Nanterre !

Accès : 179/191 avenue Frédéric et Irène Joliot-Curie Nanterre-Préfecture (RER A, Bus 304…)

 

 


[1] http://jrcf.over-blog.org/2018/04/gerard-collomb-haro-sur-les-antifascistes-et-bienveillance-pour-la-racaille-fascistes.html

[2] Selon la définition établie par Dimitrov lors du VIIe congrès de l’Internationale Communiste (1935), le fascisme au pouvoir est « la dictature terroriste ouverte des éléments les plus réactionnaires, les plus chauvins, les plus impérialistes du capital financier ».

ÉVACUATION DE NANTERRE PAR LA POLICE (9 AVRIL 2018)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article