Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

L’importance de l’engagement

L’importance de l’engagement

Dans un précédent article, nous montrions le danger représenter par les camps d’été des groupes d’extrême-droite français, notamment la potentielle attirance envers les jeunes. Cependant, l’article posait une question à laquelle nous n’avons pas répondu : qu’est-ce qu’un engagement politique (à gauche plus précisément) ? Comment doit-il s'exprimer aujourd’hui ?

Un constat en premier lieu : l’engagement des jeunes est davantage tourné actuellement envers des causes associatives, humanitaire, comme la faim dans le monde, la pauvreté ou l’écologie. Ce qui n’a rien de mal en soi et est plutôt louable. C’est un engagement souvent très important chez les populations aisés (de classe moyenne à haut bourgeois). Le problème ce sont les raisons de cette préférence pour cet engagement ! L’INJEP notait dans l’une de ses études de 2013 * que les jeunes privilégiaient davantage ce type d’engagement car il donnait des résultats rapides et ne nécessitait qu’une action de courte durée. Ce qui attire c’est le côté bref des actions, ne nécessitant donc pas un engagement sur le long terme et qui signifierait donner de sa personne. En ce qui nous concerne, c'est un travail de militant quotidien, autant pour les autres que pour nous-même. C'est aller à la rencontre des travailleurs, faire de la distribution de tracts, du collage d'affiche, rédiger des articles, informer, mais également s'informer, se cultiver, apprendre, lire, tant sur la politique que sur l'Histoire, l'économie, la musique, la science etc...

 

La plupart des grandes choses ne se sont pas faîtes sans effort, par un claquement de doigt, mais a nécessité du temps pour provoquer les bouleversements. Que l’on pense à la Révolution française, fruit du travail des Lumières et des diverses jacqueries. De la Révolution russe, issu du travail acharné d’explication des bolchéviques, de l’apprentissage des masses durant la révolution de 1905 et de l’incapacité de la bourgeoisie russe à détruire le féodalisme honni de tous. De la sécurité sociale, mis en place par le ministre communiste Ambroise Croizat, après que la classe ouvrière et son parti aient participé activement à la résistance contre l’occupant, que le PCF se soit implanté dans les usines et qu’il ai combattu ardemment le fascisme dès les années 30…. Nous pourrions en citer d’autres mais ces exemples sont assez parlants.

 Préférer tout ce qui est rapide et donne des résultats, même maigres et vite périssables, est enfantin et se marie très bien à notre époque qui fait de nous, les jeunes, des êtres irresponsables, prêt à consommer ce que les autres produisent et ne pensant qu’à notre petit confort personnel. Préférer l’engagement seulement quand il est sympa et qu’il fait du bien, c’est de l’idéologie petite-bourgeoise ** !

Contre quoi devons-nous lutter ? Contre toutes les tares de l’humanité : le fascisme, l’impérialisme, l’exterminisme !

Pour quoi devons-nous lutter impérativement si nous sommes des militants honnêtes ? Pour un monde vraiment humain où l’homme pourrait se développer pleinement. En conclusion, nous devons lutter pour le socialisme, contre le capitalisme !

 

* « Fortes hausses de l’engagement bénévole des jeunes ».

** Voir l’excellent article du camarade Louis sur l’éco-consommation.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article