Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

Les étudiants de Tolbiac, toujours contre la loi ORE

Les étudiants de Tolbiac, toujours contre la loi ORE

Les JRCF partagent le texte d'un de nos jeunes camarades étudiant à Tolbiac et qui a participé au mouvement.

Les JRCF assurent aussi tout leur soutien envers les étudiants du Mirail, délogés hier par la police. Nous sommes avec eux. Leur combat est aussi le nôtre.

L’odieux recours à la force pour expulser les étudiants mobilisés de Tolbiac n’a pas suffi à affaiblir la mobilisation. Malgré les examens et les vacances, les étudiants de cette antenne de l’université Paris-1 parviennent encore à agir concrètement et à se mettre en grève contre la loi ORE.
Malgré le fait que les cours du second semestre n’aient en grande parti pas eu lieu en raison de la mobilisation, l’administration tient à maintenir les partiels dans des conditions exécrables. Mais avec quel intérêt pédagogique ? Les examens de fin de semestre sont sensés valider les acquis du semestre complet, et non d’une portion de ce semestre. Le maintien des examens par l’administration est un moyen d’essouffler et de paralyser la mobilisation étudiante contre l’odieux projet du gouvernement Macron.
De plus, les examens se déroulent dans des conditions très particulières et irrespectueuses vis-à-vis des étudiants déjà accablés par la loi ORE, le mépris du gouvernement et la répression policière. Éloignement géographique (de nombreux examens ont lieu à Rungis, dans des locaux situés à près d’une heure de Tolbiac, les nombreux étudiants vivant hors de Paris subissent alors une double peine encore accentuée par les importantes grèves) ; présence de camions de police sur le site ; étudiants en garde à vue à cause de la répression policière en manifestation et dans les facs ; changements d’horaires tardifs ; impossibilité d’accéder aux bibliothèques des centres fermés administrativement ; non respect de certains droits des étudiants ; etc.

Doit on rappeler le enjeux de la mobilisation ? Le gouvernement Macron porte une attaque terrible à l’école et à l’université. En s’attaquant aux hôpitaux, aux universités, aux trains, aux avions, et à de nombreux autres secteurs stratégiques, le gouvernement et la classe bourgeoise qu’il représente s’attaque à la République ! Nous devons nous battre pour préserver nos acquis, et en acquérir de nouveaux. Et pendant que nous devons mobiliser toutes nos forces pour lutter contre la bourgeoisie destructrice au pouvoir, l’administration trouve cela judicieux de maintenir des examens dénués de sens dans des conditions exécrables…

De nombreux syndicats, étudiants et professeurs s’accordent pour dire que la tenue des examens n’est pas légitime dans ce cadre là. Certains UFR ont voté pour l’annulation des partiels. Dans de nombreux autres cas, les étudiants ont réussi à voter la grève en se mobilisant au début de chaque session d’examen.
En dénonçant les examens illégitimes, sans intérêt pédagogique, et se tenant dans des conditions odieuses, les étudiants montrent que la mouvement ne faiblit pas. C’est le but d’une grève : lutter, paralyser, bouleverser, et démontrer que l’on peut faire cela longtemps, pour établir un réel rapport de force.


Les Jeunes pour la renaissance communiste en France saluent les efforts mis en œuvre, à Tolbiac et ailleurs, pour que persiste la lutte contre le projet de réforme et les efforts mis en œuvre pour la nécessaire convergence des luttes. Les JRCF apportent leur soutien aux étudiants les plus atteints par la répression.

Les Jeunes pour la renaissance communiste en France condamnent la répression policière qui s’abat sur les facultés et condamnent l’obstination administrative qui méprise et atteint le mouvement contre les réformes de l’enseignement.


Nous retransmettons l’appel de la Coordination nationale Étudiante du 6 mai 2018 qui détaille cette situation et donne des instructions aux étudiants en lutte.
https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/070518/appel-de-la-coordination-nationale-etudiante-du-6-mai-2018

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article