Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JRCF

Chiens de garde des médias, chiens de garde d'extrême-droite... MÊME COMBAT !

Sans pincettes.
Quel est le point commun entre des "experts" de l'indécence médiatique tels Eric Brunet ou Pascal Praud, des médias menteurs tenues par des milliardaires, un doyen de faculté malhonnête faisant tabasser ses étudiants et des bandes de nervis fascistes encagoulés s'attaquant à des universités en lutte ?

Tous roulent et servent Macron, son gouvernement, sa politique imposée par l'UE et sa logique économique.

Ce jeune président dynamique, qui se battra jusqu'au bout pour détruire la France, a largement donné la confiance à tous ces aboyeurs, ces parasites, qui monopolisent la parole médiatique à longueur de journée. Ayant enfin à leurs côtés leur sauveur, la parole et les comportements se lâchent. La véritable force de propagande du macronisme, c’est eux !

Il est difficile désormais d'avancer le moindre argument dans leurs émissions sans que l'on vous hurle dessus ou que l'on vous prenne de très haut. La vice-préidente de l'UNEF en a dernièrement fait les frais face à Pascal Praud.

 


Les Brunet et autres anti-syndicalistes et anti-communistes de ce genre n'ont plus peur d'inventer ou de ré-écrire l'histoire de la CGT pour la rendre impopulaire.

 

Les petites bandes d'extrême-droites sont aujourd'hui trop heureuses d'avoir le tapis rouge déroulé devant elles pour s'attaquer à des étudiants mobilisés, à coup de fumigènes et de jet de projectiles. Ha ça, ils n'ont sûrement pas voté Macron au second tour de la présidentielle, mais finalement, grâce à sa victoire et à la complaisance des autorités, ils peuvent se faire du « gauchiste » à peu de frais...

 

 

La mobilisation contre les attaques du gouvernement prend chaque jour plus d'ampleur, le conflit de classe se tend et avec lui la société toute entière.

A tous nos amis, sympathisants et camarades engagés dans le mouvement populaire contre Macron, contre le MEDEF, contre l'UE et ses directives, ne nous laissons plus marcher dessus au nom du débat démocratique que ces chiens de garde bafouent tous les jours.
Face à la violence de l'extrême-droite, organisons nos services d'ordre, soyons prêt à riposter !

 

DE STAËRCK Gilliatt

Responsable national JRCF
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article