Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

Grèce : Progression du KKE, victoire de Syriza – le peuple grec vote non à l’UE, la Troïka et l’oligarchie capitaliste

Grèce : Progression du KKE, victoire de Syriza – le peuple grec vote non à l’UE, la Troïka et l’oligarchie capitaliste

La victoire de Syriza en Grèce crée une situation politique nouvelle.

Le peuple grec a, en votant pour Syriza, exprimé sa volonté de rupture avec la politique imposée au peuple grec par l’UE, la Troïka et l’oligarchie capitaliste grecque.

En votant pour Syriza il ne s’est pas donné le meilleur gouvernement pour ce faire.

En effet Syriza refuse la sortie de l’euro, de l’UE et de l’OTAN. Ce parti se pose en remplaçant présentable du réformisme social-démocrate.

Cela dit à partir de cette victoire une dynamique populaire peut, animée par le parti communiste de Grèce (KKE) et le mouvement syndical de lutte regroupé dans le PAME, porter le mouvement populaire vers une orientation fermement anti-capitaliste et anti-UE.Notons que le KKE progresse de 1 %.

Si une telle dynamique ne se dessine pas, si « l’état de grâce » à la Mitterrand espéré par Tsipras s’installe en laissant à ce dernier les mains libres pour aller de compromis en compromissions, si l’intervention du peuple travailleur ne devient pas le facteur central de la vie nationale, c’est à l’inverse la fascisation qui peut faire un bond en avant en Grèce et dans le reste de l’Europe.

Les faits démontreront cette nécessité historique aux yeux du peuple grec, de sa classe ouvrière éclairée par son avant-garde.

Une période de grands affrontements sociaux et politiques va s’ouvrir, les illusions se dissiperont et l’élan du peuple grec peut balayer ceux qui ne veulent pas aller au bout du chemin du changement démocratique, de la souveraineté populaire et nationale dans la perspective du socialisme.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article