Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

Apologie du terrorisme ?

Apologie du terrorisme ?

Le pouvoir atlantiste-otanien de Hollande-Valls-Fabius perd les pédales !

En s'alignant totalement en politique intérieure sur le MEDEF et l'UE, les dignes héritiers de Guy Mollet et de sa piteuse intervention impérialiste de Suez en 1956, Hollande montre à tous les Français qu'il poursuit la même politique antisociale, anti-ouvrière et antipopulaire que Sarkozy.

Mais il montre aussi qu'en politique internationale il en va de même. L’exécutif français est en pointe dans l'agressivité, le bellicisme, l'aventurisme guerrier au point que Hollande (dans un entretien au Monde) reproche aux États-Unis de ne pas être entré en guerre en Syrie plus tôt. Alors que lui Hollande, qui est incapable de résister à des « pigeons » patronaux, aux diktats de Merkel ou aux « bonnets rouges » du MEDEF, voulait en découdre avec le président Assad....pathétique. Ce gouvernement est antisocial (pas d'argent pour les salaires et les retraites) et antinationale (de l'argent pour faire des guerres un peu partout) .

Bref, réaction sur toute la ligne.

Et bien entendu lorsque le grand capital se lance ainsi dans une offensive tous azimuts, il y a toujours une épée de Damoclès sur la tête du peuple, celle du fascisme. Car le fascisme est l'arme ultime du capital quand les libertés conquises par la lutte ouvrière et patriotique deviennent un obstacle pour le déploiement des profits. Ce processus s'appelle fascisation : à l’intérieur même de la démocratie bourgeoise en crise, l’oligarchie fait monter les partis fascistes, on les prépare au cas où, et on érode les libertés démocratiques pour préparer progressivement, implacablement le moment où on bascule de la fascisation au fascisme.

Ce processus de fascisation est particulièrement illustré par un volet de la loi pseudo-antiterroriste de M. Cazeneuve, l’actuel ministre de l'Intérieur qui, comme M. Macron, a commencé sa carrière dans la banque (soyons juste c'était la Banque populaire…) : il s'agit du délit « d'apologie du terrorisme ».

Prenons quelques exemples dans le passé, remontons le temps : en 1988 vous écrivez que la lutte de l'ANC et de Mandela est un juste combat : vous tombez sous le coup de « l'apologie du terrorisme » puisque jusqu'en 2008 (!), l'ANC est considérée comme organisation terroriste aux États-Unis, notre maître à tous.

Remontons encore un peu le temps : vous soutenez Henri Alleg, communiste torturé par les paras de Massu parce que luttant pour l'indépendance de l'Algérie avec les « terroristes » algériens, vous tombez sous le coup de « l'apologie du terrorisme ».


Plus tard vous êtes émus par la mort horrible imposée par Thatcher à Bobby Sands et par le combat de l'IRA, vous tombez sous le coup de « l'apologie du terrorisme ».

En 1942 Léon Landini, grand Résistant FTP-MOI et actuel président du PRCF, est, pour le gouvernement « français » de Vichy, un « terroriste » et vous aviez la police et la justice qui vous traquaient si vous faisiez « l'apologie des Résistants », pardon, des « terroristes ».


Aujourd'hui vous dites que le combat armé des FARC, ou celui du FPLP est un juste combat dans le contexte historique qui est le sien en Colombie ou en Palestine : vous tomberez sous le coup de « l'apologie du terrorisme ».

Bien entendu les égorgeurs sadiques de « l'Etat islamique » doivent être combattus et c’est ce que font le peuple syrien et son gouvernement légitime (qu'il nous plaise ou non) sans attendre les bombes de M. Hollande : la seule chose que demandent les Syriens, c’est justement que les Occidentaux cessent d’armer les insurgés vassaux de l’étranger en se mêlant des affaires internes de la Syrie. Mais les dispositions de la Loi pseudo-anti-terroriste sont dangereuses pour les libertés démocratiques et leur but n'est pas la lutte anti-terroriste mais la fascisation du pays et le flicage du mouvement anti-impérialiste et démocratique.

Enfin rappelons à M. Cazeneuve que les bombardements de civils, enfants et femmes inclus, par l'Etat d’Israël a fait 2000 victimes et que la répression violente du Donbass ouvrier par les milices néonazies de Kiev soutenues par l’OTAN en a fait autant. Certes Netanyahou n’utilise pas un couteau mais reconnaissons qu'il s'agit bien d'un terrorisme bigrement plus meurtrier que celui des fanatiques intégristes, ex-alliés de l'Occident. Rappelons à M. Cazeneuve que les bombardements américains sur l'Irak ont fait 600.000 morts civils selon la revue médicale britannique The Lancet.

Ainsi, Monsieur le Ministre, serons-nous poursuivis pour « apologie du terrorisme » si nous considérons l'Exécutif américain comme allié et ami ? Dans ce cas, préparez une valise et des oranges pour M. Hollande s'il vous plait.

ARIS

16 septembre 2014

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article