Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
JRCF

11/09 : CHILI ! 40 ans après, enfin TOUS les coupables rendront-ils des comptes ?

11/09 : CHILI ! 40 ans après, enfin TOUS les coupables rendront-ils des comptes ?

5 septembre 2014 Chili : 3 ex-officiers jugés pour l'assassinat de Victor Jara

Trois ex officiers de l’Armée du Chili sont accusés des délits d’enlèvement simple et d’homicide qualifié envers le chanteur Victor Jara et Littré Quiroga qui ont été assassinés le 16 septembre 1973, cinq jours après le coup d’Etat contre Salvador Allende dirigé par Augusto Pinochet.

Un juge chilien a engagé une nouvelle procédure contre trois ex officiers de l’Armée de ce pays concernant l’homicide du chanteur populaire Victor Jara et de l’ex directeur de prisons Littré Quiroga. Neuf autres militaires ont également été mis en cause dans cette affaire.

Le juge Miguel Vasquez « a engagé une procédure contre les ex membres de l’Armée Hernan Chacon et Patricio Vasquez en qualité d’auteurs et contre Ramon Melo en tant que complice » a indiqué mercredi un communiqué du Pouvoir Judiciaire.

Selon l’enquête, Victor Jara a reçu 44 balles et Quiroga 23, dans les deux cas d’armes de calibre 9,23 millimètres. Les cadavres ont été trouvés quelques jours plus tard avec d’autres corps près du cimetière général de Santiago.

« Nous écoutons simplement dans une audience ce qui est arrivé à Victor et à Littré au Stade du Chili, après 41 ans. Il faut s’en réjouir malgré tout », a dit Joan Jara, la veuve du chanteur qui était présente lors du procès.

Jara et Quiroga ont été assassinés dans un stade de Santiago qui aujourd’hui porte le nom de cet artiste populaire, le 16 septembre 1973, cinq jours après le coup d’Etat contre Salvador Allende dirigé par Augusto Pinochet avec le soutien politique et militaire du gouvernement des Etats-Unis.

La brutale dictature de Pinochet a coûté la vie à plus de 3 200 personnes, 38 000 ont été torturées, selon les chiffres officiels. Beaucoup de familles cherchent toujours les restes des victimes disparues il y a déjà 40 ans.

NDLTransmission : Ainsi le régime capitaliste fit appel à la violence pour sauver ses privilèges avec l’appui extérieur du terrorisme d’Etat . La Révolution pacifique et progressiste fut étouffée par la terreur et les victimes furent toutes du même côté

Resumen Latinoamericano y del Tercer Mundo 3 septembre 2014

Source et traduction Cuba Si

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article